Une inflation exponentielle

19-01-2008

Le Zimbabwe introduit de nouveaux billets avec six à sept zéros

HARARE (AFP) — De nouveaux billets allant jusqu'à 10 millions de dollars zimbabwéens seront mis en circulation cette semaine au Zimbabwe, pays ravagé par l'hyperinflation et les pénuries de monnaie, a annoncé mercredi le gouverneur de la Banque centrale.

"A partir de vendredi, la Banque centrale du Zimbabwe va émettre des chèques barrés à validité limité d'une valeur de 1 million de dollars (22 euros), 5 millions et 10 millions de dollars", a indiqué le gouverneur Gideon Gono, lors d'une conférence de presse.

"Pour soulager les transactions, les retraits d'argent liquide seront également portés de 50 millions à 500 millions de dollars zimbabwéens par individu et par jour", a-t-il ajouté.

Il y a un mois, le gouverneur avait déjà annoncé l'introduction immédiate de trois nouveaux billets, de 250.000, 500.000 et 750.000 dollars zimbabwéens, dans le but de soulager la pénurie d'argent liquide.

Cette mesure n'avait porté aucun fruit et les files d'attente devant les guichets de retrait des banques ont persisté.

"En tant qu'autorité monétaire, nous assurons à nouveau à la Nation que nous contrôlons complètement la situation monétaire de notre pays et qu'il n'est ni dans notre intention, ni dans notre philosophie de causer du tort à nos concitoyens", a déclaré Gideon Gono.

Le gouverneur, un proche du président Robert Mugabe, a de nouveau accusé "l'indiscipline" et "la corruption" des problèmes économiques du pays. La spéculation "est devenue endémique dans notre pays et elle perturbe désormais la libre circulation de l'argent liquide", a-t-il dit.

L'inflation ne cesse de battre des records au Zimbabwe, où les dernières statistiques officielles faisaient état d'un taux de 8.000%. Mais les économistes estiment que le taux réel pourrait frôler les 50.000%.

Le reste de l'économie ne se porte pas mieux avec un taux de chômage de l'ordre de 70%, un effondrement de la production et des rayons vides dans les magasins.

La Rédaction